This site uses cookies! Learn More

Ce site utilise des cookies !

En continuant à utiliser ce site, vous vous engagez à nous permettre de stocker des cookies sur votre ordinateur.

 

Si nous utilisons des cookies et retenons des données anonymes, c’est pour nous aider à mieux gérer notre mesure d’audience, aider nos partenaires commerciaux à nous rémunérer et nos partenaires publicitaires à proposer des annonces qui vous correspondent.

 

Grâce à ces cookies, le forum est en mesure de savoir qui écrit un message et utile pour le système d'authentification.

 

En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation par NAS-Forum de cookies publicitaires et de mesure d'audience fine.

lap316

synoogy cabanon

Messages recommandés

bonjour je suis de Quebec....

 il faut chaud l'été 30-35 degree Celsius et -30 hiver

croyait vous que si je mets un synology ds213 en backup dans mon cabanon il va survivre

Selon synology De 5°C à 35°C (de 40°F à 95°F)

 

je pensais faire une boite et mettre mon synology avec mon routeur dans la meme boite... est ce que la chaleur généré par les 2 appareils va suffir a maintenir les normes de température de synology

 

Merci

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
Perso j’habite dans une région tempérée...sauf excès de temps autre
Nas dans armoire serveur disposant d’un ventilateur thermorégulé qui démarre à partir d’une température à 35°C.

Quelques déclenchements en été avec des périodes de températures extérieures à 33°C.
L’hiver chez moi (si si on parle d’hiver ) températures externes en moyenne autour de 3°C.

Humidité relevée par une autre sonde .

Au moment où j’écris ces lignes en extérieur il pleut depuis plusieurs heures, température extérieure un petit 10°C.

L’armoire est à 25°C humidité 25 % aussi.

Il faut éviter de demeurer sur des valeurs de température supérieure à 35°C et surtout ne pas avoir un taux d’humidité > 30%.

A voir si cela est possible dans le cabanon...au Canada...



Envoyé de mon iPad en utilisant Tapatalk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les composants électroniques sont sensibles à la température, car la température agit sur les temps de propagation des signaux au travers des millions de portes logiques contenues dans ces composants.

Si un produit est qualifié (certifié) pour une plage de température définie, c'est que le constructeur s'est assuré par des tests réels (et/ou en simulation) que l'ensemble de sa conception (choix de composants et design des composants programmables) était robuste vis à vis de cette plage de température. C'est à dire que le produit reste opérationnel sans blocage ou plantage. Pour des produits "bureautiques", les constructeurs utilisent des composants en gamme commerciale (0°C à 70°C) car ils sont plus économiques que les composants en gamme industrielle (-25°C à 85°C)

Par produit, il faut penser à tous les constituants : le NAS, mais aussi le ou les disques durs, et ton routeur dans ta situation, voire l'onduleur (UPS) fortement recommandé avec un NAS

Si un NAS est qualifié pour fonctionner jusqu'à 5°C, il ne va pas s'arrêter si la température ambiante est à 4°C, car il y a, normalement, des marges de conception. Par contre, à -30°C c'est autre chose.

En très basse température, les soudures (entre composants, circuit imprimé) se fragilisent (deviennent friables, cassantes) surtout depuis l'application des règles RoHs (suppression du plomb)

L'installation dans un boîtier isolé d'un ensemble électronique ne permet pas de compenser un trop gros écart de température, car, au contraire, tout est fait pour minimiser les pertes par échauffement (réduction des consommations, ventilation, etc) Je pense que l'auto-échauffement permet de gagner 5°C au maximum.

La vraie solution, utilisée dans le monde industriel, c'est d'installer une résistance avec un thermostat qui se déclenche en dessous d'un seuil de température. La puissance de la résistance varie en fonction du volume à chauffer et de l'écart de température à compenser. Il faut surtout ne jamais laisser le dispositif (NAS et disques durs) arrêté avec des températures négatives

Voir par exemple Systèmes de chauffage pour armoires

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Complément

L'autre écueil, c'est le point de rosée. Lorsqu'un équipement électronique passe, à la hausse, une transition de température, légèrement supérieure à 0°C, il se couvre de rosée (humidité, pellicule de gouttelettes d'eau) qui modifie les caractéristiques de fonctionnement de l'équipement, au point de le rendre temporairement défaillant. Les cartes électroniques du domaine  professionnel sont enduites d'un vernis qui les protège. Les cartes électroniques grand public ne sont pas vernies... De même que l'électronique embarquée sur les voitures, prise de risque ou roulette russe ?

L'ajout d'un système de chauffage, réglé vers 3 à 5°C, tel que décrit au dessus, assèche l'atmosphère et ainsi lutte contre ce point de rosée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/12/2018 à 04:09, JujuY a dit :

Les composants électroniques sont sensibles à la température, car la température agit sur les temps de propagation des signaux au travers des millions de portes logiques contenues dans ces composants.

Si un produit est qualifié (certifié) pour une plage de température définie, c'est que le constructeur s'est assuré par des tests réels (et/ou en simulation) que l'ensemble de sa conception (choix de composants et design des composants programmables) était robuste vis à vis de cette plage de température. C'est à dire que le produit reste opérationnel sans blocage ou plantage. Pour des produits "bureautiques", les constructeurs utilisent des composants en gamme commerciale (0°C à 70°C) car ils sont plus économiques que les composants en gamme industrielle (-25°C à 85°C)

Par produit, il faut penser à tous les constituants : le NAS, mais aussi le ou les disques durs, et ton routeur dans ta situation, voire l'onduleur (UPS) fortement recommandé avec un NAS

Si un NAS est qualifié pour fonctionner jusqu'à 5°C, il ne va pas s'arrêter si la température ambiante est à 4°C, car il y a, normalement, des marges de conception. Par contre, à -30°C c'est autre chose.

En très basse température, les soudures (entre composants, circuit imprimé) se fragilisent (deviennent friables, cassantes) surtout depuis l'application des règles RoHs (suppression du plomb)

L'installation dans un boîtier isolé d'un ensemble électronique ne permet pas de compenser un trop gros écart de température, car, au contraire, tout est fait pour minimiser les pertes par échauffement (réduction des consommations, ventilation, etc) Je pense que l'auto-échauffement permet de gagner 5°C au maximum.

La vraie solution, utilisée dans le monde industriel, c'est d'installer une résistance avec un thermostat qui se déclenche en dessous d'un seuil de température. La puissance de la résistance varie en fonction du volume à chauffer et de l'écart de température à compenser. Il faut surtout ne jamais laisser le dispositif (NAS et disques durs) arrêté avec des températures négatives

Voir par exemple Systèmes de chauffage pour armoires

Bonjour JuJuy 

 

nous sommes le printemps au Canada yeah.... je regarde pour une armoire pour mon synology comme décrit dans mon projet

 

j'ai bien compris ta suggestion pour le chauffage mais je ne sais pas quelle type armoire (cabinet) pour ranger mon syno

 

un cabinet extérieur

 

ou un cabinet intérieur avec une source de chaleur + 1 ou 2 fan pour laisser sortir la chaleur l’été

 

Bref j'aimerais avoir ton opinion

 

Merci

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis un cabinet extérieur, plus ou moins étanche (présence de joints sur la porte et de presse-étoupes pour les entrées-sorties de câble) de manière à limiter la colonisation de l'armoire par toutes sortes d'insectes, araignées, fourmis, etc qui peuvent apprécier un coin douillet au chaud.

Si l'enveloppe de l'armoire est métallique avec un volume d'environ 5 à 8 fois le volume du NAS,  le brassage de l'air intérieur par le ventilateur du NAS, pourra être complété par un petit ventilateur additionnel de manière à rendre homogène la température intérieure. La paroi métallique évacuera la chaleur en période chaude par radiation thermique. En hiver, la coupure du ventilateur additionnel limitera le besoin en énergie de chauffage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement