This site uses cookies! Learn More

Ce site utilise des cookies !

En continuant à utiliser ce site, vous vous engagez à nous permettre de stocker des cookies sur votre ordinateur.

Fenrir

Membres
  • Compteur de contenus

    3 848
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    67

Fenrir last won the day on 14 janvier

Fenrir had the most liked content!

À propos de Fenrir

  • Rang
    Esprit NAS Syno
  • Date de naissance

Contact Methods

  • ICQ
    0

Profile Information

  • Gender
    Male

Visiteurs récents du profil

3 305 visualisations du profil
  1. C'était un exemple (et encore, pas certain que ton soft soit capable de voir quoique ce soit en lien avec linux), je ne vais pas rentrer dans le détails (trop de choses à dire et à t'apprendre, c'est très compelxe un système de fichiers), dis toi juste que si le soucis est mal placé, tu peux tout perdre. Tu peux tester ça, aucune idée de si ça fonctionne : http://www.chrysocome.net/virtualvolumes Mais ça reste plus fiable de le faire depuis un Linux, au moins tu as tous les vrais outils (les même que dans le syno).
  2. Par contre, selon les soucis qu'ont tes disques, il n'est pas certain que ça n'efface pas tout. Si c'est juste la partition système qui a du plomb dans l'aile, pas de problèmes, mais si c'est la tables des partitions, c'est bcp plus risqué
  3. , ça n'apporte rien sinon de risquer de t’emmêler les pinceaux. Fais plutôt ceci : CN : description1.domaine.fr SAN : description1.domaine.fr, appli1.domaine.fr, appli2.domaine.fr, appli3.domaine.fr, appli4.domaine.fr CN : description2.domaine.fr SAN : description2.domaine.fr, appli5.domaine.fr, appli6.domaine.fr, appli7.domaine.fr, appli8.domaine.fr nb : techniquement possible ne veut pas dire que c'est géré par lestencrypt ou le syno Letsencrypt est un service gratuit pour que les particuliers (ou les petites entreprises) puissent créer des certificats de manière simple et gratuite pour un usage raisonnable. De plus générer des dizaines de certificats va te poser des problèmes logistiques et techniques. https://letsencrypt.org/docs/rate-limits/ Si tu tiens à aller plus loin, il faut prendre un certificat wildcard (c'est payant) ou créer ta propre autorité (c'est ce que j'ai fait) Autant monter un chroot, ça évitera de modifier des fichiers de conf qui pourraient être écrasés lors de mises à jours.
  4. cherche "LVM linux" dans ton moteur préféré Ton disque devrait être "coupé" en 3 partitions La première c'est le système (elle sera en raid1), tu peux avoir besoin de certains fichiers dans /etc (pour LVM justement) La deuxième c'est la swap, aucun intéret pour toi Et la troisième contiendra tes données, par contre en SHR c'est : une couche de raid1 puis une couche de LVM et enfin le système de fichiers (ext4 probablement)
  5. Techniquement oui, mais je n'en vois pas l’intérêt pour un particulier.
  6. Sinon tu peux aussi utiliser la taille de clef par défaut (elle fait combien ?) et ne pas mettre plus de 10 SAN par certificats (tu peux créer plusieurs certificats), ça sera plus simple pour toi je pense.
  7. La version de Linux avec laquelle tu es le plus à l'aise, si tu n'en connais pas, prends ubuntu comme dans la doc (je n'aime pas ubuntu, mais si c'est juste pour restaurer un DD, ça fera l'affaire). Si tu es en SHR, un seul disque est suffisant, par contre la doc est insuffisante car il manque la partie LVM (utilisée par SHR), mais il y a plusieurs posts sur le forum avec les infos.
  8. Oui, ça va te couter un rendez-vous récurrent dans ton agenda Sinon avec docker (si ton nas le gère) ou un chroot debian, tu peux le faire depuis le syno et tout automatiser
  9. Ils étaient en quoi tes disques ? basic : il existe des softs permettant de lire du ext4 sous windows et mac raid X : pas possible sous windows et j'en doute sous mac shr : idem Par contre, une VM avec un linux devrait faire le travail : https://www.synology.com/fr-fr/knowledgebase/DSM/tutorial/Storage/How_can_I_recover_data_from_my_DiskStation_using_a_PC
  10. Je te donne celui là, le reste est simple à trouver. $? contient le code de retour de la dernière commande
  11. Un "sous domaine" ça n'existe pas, www.toto.truc est un domaine au même titre que toto.truc ou que truc. En théorie il n'y a pas de limite, en pratique il ne faut pas en mettre trop car ça charge inutilement les serveurs, les navigateurs et le réseau. Ça peut même conduire à tes erreurs d'interprétation. En général on se limite à une dizaine, je crois que letsencrypt en permet 100 (j'ai un certificat letsencrypt avec 14 SAN, pas de soucis). Je ne l'utilise pas et je n'ai rien vu dans la doc à ce sujet donc je ne peux pas te répondre. Tu veux en mettre combien ? Oui En générant ta clef publique à la main (avec openssl par exemple). Mais dans ce cas, autant générer aussi la demande de certificat letsencrypt. nb : si tu comptes utiliser ton certificat pour de la messagerie et que tu as des échanges avec microsoft (outlook, exchange online, ...), utilises un certificat RSA, microsoft ne sait pas ce que c'est qu'un certificat à courbes elliptiques ...
  12. Plusieurs choses faisable, mais ça dépend de ce dont tu disposes. Pour tester le nas, le plus simple et sûr c'est de prendre un autre disque sans rien dessus et de tenter de réinstaller DSM dessus. Si ça fonctionne, le nas va bien. Autre test simple à faire, vérifie que tu n'as pas simplement un soucis réseau Tu peux tester avec un seul des disques, puis l'autre Tu peux aussi tester le "contenu" de tes disques depuis un PC sous Linux (il y a la doc sur le site de syno) Tu peux tenter une réinstallation de DSM sur tes disques actuels (double reset, ça ne touche pas aux données) Mais avant tout, assure toi d'avoir une sauvegarde.
  13. je n'ai pas mis de commentaires, c'est mal Si tu veux la traduction de telle ou telle ligne, n'hésites pas.
  14. Pas spécialement, je n'utilise pas de dyndns (j'ai mes propres serveurs DNS). Regarde dans ceux intégrés sur le syno. Tu dois avoir d'autres enregistrements associés à ce nom et/ou ton registrar s'est pas donné la peine de gérer ce cas (ce n'est pas une bonne pratique de mettre un CNAME sur le RR, mais c'est autorisé, il faut juste bien gérer ses serveurs et ses enregistrements DNS et maitriser les impacts qui sont réels). Il y a plusieurs possibilités, mais ça dépend de ce que ton registrar propose (il peut aussi ne rien proposer). Je n'ai pas cherché, mais je sais que cloudflare propose un service du genre, qui respect les RFC. Il y en a surement d'autres.
  15. Faites le test en installant une clef ssh. @Langer : il y a plusieurs manière d'utiliser rsync, dans ton exemple tu as utilisé le serveur rsync, mais tu peux aussi le faire sans le serveur, via ssh (la syntaxe est légèrement différente (: vs ::) différente mais l'adressage aussi (port 22 pour ssh, port 873 our rsyncd)