Aller au contenu
  • 0

SHR 2 disques vs. SHR 3 disques: question de performance ?


white.spirit

Question

Bonjour,

J'utilise pour le moment un SHR avec 3 disques dans mon DS920. Je pourrais réorganiser mes disques (je vous passe les détails), avec différents avantages/inconvénients dans l'ensemble, avec d'autres machines aussi...

Y a-t-il des points positifs ou négatifs de performance globale, de travail ou fatigue des disques avec un volume SHR sur 2 disques (par ex. 2x12To) plutôt que 3 disques (par ex. 3x6To) ?

Ma question n'est que technique; je ne demande pas pour le côté coût.

Merci par avance pour vos avis

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

4 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0

Plus il y a de disques, moins de secteurs sont utilisés (écriture/lectures) puisque le fichier est réparti sur un plus grand nombre de disque et donc moins les disques s'usent. Question performance d'écriture/lecture, le shr est beaucoup moins performant que le raid10, mais cette performance ne sera visible que dans la condition d'utiliser l'Ethernet 2.5 ou 10 Gb 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 0

La principale différence entre les deux est le mode de stockage des données. Avec deux disques, les données sont en miroir, c'est à dire qu'elles sont identiques sur les deux disques (RAID1) alors qu'elles sont réparties sur les trois disques (RAID5).

En cas de panne du NAS, il est bien plus simple de récupérer des données d'un RAID1 par rapport à un RAID5 puisqu'un seul disque suffit en RAID1 alors qu'il faut au minimum N-1 disques pour un RAID5.

Plus il y a de disques, plus les risques de perte augmentent et la consommation aussi ce qui, par les temps qui courent, n'est pas négligeable sur le long terme.

Côté protection électrique, un onduleur est indispensable sur un RAID5, il l'est moins sur un RAID1 car les risques d'erreurs d'écriture en cas de coupure sont moindre et plus facilement récupérables.

Il est clair pour moi que le RAID1 est beaucoup plus solide que le RAID5. Il suffit de regarder le nombre d'intervenants arriver avec des problèmes sur des groupes en RAID5 alors qu'ils se font très rares si ce n'est inexistants sur des RAID1. Mais cela à un prix puisque la protection exige le double de capacité.

Je ne suis pas vraiment d'accord avec ce que dit @bliz à propos de l'utilisation des disques. Certes, à capacités égales, il y plus de données par disques mais les disques travaillent tous et tout autant, si ce n'est plus, que des disques en RAID1 car il y a non seulement les données réparties, mais aussi la zone de parité qui se rajoute par rapport au RAID1. Mais ceci est infime en terme d'utilisation de stockage comparé aux données elles-mêmes. Et si on prend l'exemple de départ de 2x12To par rapport à 3x6To, le taux de remplissage des disques sera le même dans les deux cas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 0

Pour ce que dit @Mic13710 sur la fiabilité du raid 1 par rapport au raid 5, je suis d'accord à 100%, et cela à un coup, il demande plus de capacité du stockage comme il l'a précisé, ce détail est important pour la suite de mon raisonnement.

Pour comprendre les limites d'un disque dur, il faut regarder les caractéristiques techniques comme par exemple ici :

https://documents.westerndigital.com/content/dam/doc-library/fr_fr/assets/public/western-digital/product/internal-drives/wd-red-pro-hdd/product-brief-western-digital-wd-red-pro-hdd.pdf


 

Citation

Fiabilité/Intégrité des données

Cycles de chargement/déchargement    600 000

Erreurs non récupérables par bits lus <10 sur 10^14

MTBF (heures) 1 000 000

Taux de charge (To/an) 300

Garantie limitée (années) 5

Cycles de chargement/déchargement

Les disques durs prennent en charge un mode veille. Dans ce mode, la tête de lecture/écriture est placée sur une rampe mécanique tandis que les plateaux tournants sont mis à l’arrêt. Lorsque l’accès au disque dur est à nouveau requis, les plateaux se mettent à tourner et la tête sort à nouveau de sa position d’attente. C’est ce que l’on appelle un cycle de chargement/déchargement. Mais les derniers modèles de disque dur peuvent supporter plusieurs centaines de milliers de cycles de chargement/déchargement. Il n’y a presque aucune restriction à cet égard.

Donc, ici, en raid 5 comme en raid 1, cela sera la même chose


MTBF

Le temps moyen entre pannes ou durée moyenne entre pannes, souvent désigné par son sigle anglais MTBF (mean time between failures), est une des valeurs qui indiquent la fiabilité d'un composant, d'un produit ou d'un système. C'est la moyenne arithmétique du temps de fonctionnement entre les pannes d'un système réparable.

L'expression anglaise mean time between failures est parfois traduite à tort en français par « moyenne des temps de bon fonctionnement » alors qu'il s'agit du temps moyen de fonctionnement entre défaillances hors de tout arrêt volontaire ou programmé.

le temps de fonctionnement des disque sera la même si on écarte les probabilité de combinaisons



Taux de charge (To/an)
Là est la différence entre un raid 1 et un raid 5, le raid 1 demandant plus de capacité de stockage (voir https://www.synology.com/fr-fr/support/RAID_calculator?hdds=) que le raid 5, le taux de charge est donc plus important sur un raid 1 qu'un raid 5 (pour faire simple, le taux de charge correspond au kilométrage d'une voiture dans un année) et le changement de ce paramètre influx directement sur le mtbf car lui est calculé sur une base ici de 300 To/an et influera aussi les Cycles de chargement/déchargement qui sera proportion de la taille des fichiers pour un même taux de charge.

Bon, j'espère n'avoir perdu personne dans mon explication





 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 0

Bonsoir,

Merci pour vos retours ! Tous les arguments sont tout à fait compréhensibles.

La quantification de la "fatigue supplémentaire" du RAID1 ou de l'atteinte plus rapide d'erreurs avec ce type de volume semble difficile, et vraisemblablement négligeable dans ma situation qui est loin d'être extrême 😉

Dans le fond, je me demande si les disques (et leur têtes de lectures) doivent plus ou moins "jongler" selon le type de RAID. Il me semble logique qu'un disque seul ait du mal à gérer de multiples accès pour des tâches simultanées, au moins d'un point de vue mécanique.
Avec un RAID 5, selon les règles de parité, au moins 2 disques doivent travailler; se répartiraient-ils la charge et donc l'agitation mécanique? Même si la charge processeur est probablement un peu plus élevée pour recoller tous les morceaux de données.
Théoriquement, ce serait possible également en RAID1, mais j'ignore comment la coordination des disques se fait effectivement...

[edit] Merci dit @Mic13710 pour la remarque sur la meilleure fiabilité du RAID1, je n'y avais pas songé en effet. 

Modifié par white.spirit
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à cette question…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
×
  • Créer...

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.