This site uses cookies! Learn More

Ce site utilise des cookies !

En continuant à utiliser ce site, vous vous engagez à nous permettre de stocker des cookies sur votre ordinateur.

 

Si nous utilisons des cookies et retenons des données anonymes, c’est pour nous aider à mieux gérer notre mesure d’audience, aider nos partenaires commerciaux à nous rémunérer et nos partenaires publicitaires à proposer des annonces qui vous correspondent.

 

Grâce à ces cookies, le forum est en mesure de savoir qui écrit un message et utile pour le système d'authentification.

 

En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation par NAS-Forum de cookies publicitaires et de mesure d'audience fine.

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

iostrym

DNS server et utilisation du disque dur

Messages recommandés

Hello,

 

Savez vous si le serveur DNS est stocké sur le disque dur ou sur la flash du NAS ? Est ce que chaque accès à une adresse va demander une lecture dans le HDD et donc dégrader fortement les performances par rapport au serveur DNS de la freeboxw qui n'a pas de HDD ?

Par ailleurs, est ce que chaque accès au serveur DNS va sortir le NAS de sa mise en veille ? et réveiller les disques dur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a rien de stocké sur la mémoire du NAS. Tout est sur les DD. Le serveur DNS n'exploite pratiquement aucune ressources. Il ne dégrade pas les performances, du moins pas de manière quantifiable.

Toute requête externe sur un NAS en veille reveille les disques.

Ceci étant dit, il n'est pas conseillé d'activer les mises en veille et hibernation qui sont plus des tuent disques qu'autre chose. Si c'est une question d'économie, c'est un vrai faux débat. Un 214+ par exemple avec 2 disques de 4To consomme 20W. Tous calculs faits avec un fonctionnement 24/7, le coût de l'énergie consommée est d'environ 30€ TTC sur un an. Avec un NAS avec veille et hibernation le coût serait ramené à 20€ (il faut aussi compter qu'en hibernation le NAS consomme 4W). On peut donc espérer au mieux 10€ d'économie sur l'année. La belle affaire !

En prenant en considération que les démarrages/arrêts répétés des disques contribuent à accentuer leur dégradation, les remplacements seront plus fréquents. Vu le prix des disques, ce ne sont pas les 10€ annuels qui vont couvrir la dépense supplémentaire.

En conclusion : mieux vaut laisser tourner le NAS 24/7.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en fait quand je parlais de performances, je ne parlais pas de dégrader les perf du NAS, mais plutôt de dégrader les perf de l'accès internet.

c'est à dire que si chaque accès à une page web se traduit par un accès disque dur sur le NAS, c'est plus long que si c'est une lecture dans une RAM ou Flash de la freebox (qui a un serveur DNS et pas de disque dur).

En gros, si j'ai bien compris, on gagnerait en configurabilité quand on utilise le serveur DNS du NAS mais on perdrait en efficacicé, rapidité d'accès

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ridiculement insignifiant. Le serveur reçoit une requête de quelques octets et répond en renvoyant quelques octets. Même l'adsl le plus pourri est capable de gérer ça sans trop de difficulté.

Ca ne change évidemment rien que le serveur soit sur le nas ou sur autre chose de votre réseau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, iostrym a dit :

[...] mais on perdrait en efficacicé, rapidité d'accès

C'est tout le contraire. Au lieu d'envoyer une requête à des serveurs DNS externes à ton réseau, le requête est envoyée en local à ton NAS. Si la résolution est présente dans le cache du NAS, ce dernier te répond directement. Sinon il émet la requête vers les serveurs DNS externes et conserve le résultat en cache.

L'avantage est que toutes les machines de ton réseau profitent de ce cache au lieu que chacune d'entre elles envoie les mêmes demandes de résolution DNS à l'extérieur du réseau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne sais pas pour les autres, mais à priori il y a un serveur DNS dans la freebox revolution et on a donc déjà un serveur DNS (non configurable comparativement à celui de Synology) accessible en local. et celui de la freebox aurait comme avantage de ne pas utiliser de disque dur (il n'y en a pas) et donc de répondre plus rapidement que la NAS qui semble lui lire dans le disque dur pour retourner l'IP correspondant à une adresse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus rapidement que quoi ? Même le plus rapide des accès internet privé (fibre en l’occurrence) et largement moins rapide que l'accès aux données d'un disque. Que ce soit sur disque ou en ram, ça n'a aucune espèce importance, et aucune incidence sur le temps de résolution d'une requête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, iostrym a dit :

je ne sais pas pour les autres, mais à priori il y a un serveur DNS dans la freebox revolution et on a donc déjà un serveur DNS (non configurable comparativement à celui de Synology) accessible en local.

Toutes les Freebox v6 font office de relai DNS, c'est d'ailleurs l'adresse IP privée de la box qui est distribuée comme serveur DNS aux machines du LAN. De plus, toutes les Freebox v6 sont équipées d'un disque dur. Par contre rien n'indique si le système est installé dessus ou non.

D'où est-ce que tu sors que le serveur DNS va lire systématiquement dans un fichier sur le disque ? Au démarrage, le serveur DNS monte toute sa configuration en RAM et travaille uniquement en RAM pour les résolutions. Il n'utilise le stockage que pour les écritures de cache ou de log qui n'ont aucune incidence sur le temps de résolution des requêtes.

De plus, je te mets au défi de comparer l'écart de temps de résolution d'une requête DNS entre une Freebox et un NAS. :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, PiwiLAbruti a dit :

Au démarrage, le serveur DNS monte toute sa configuration en RAM et travaille uniquement en RAM pour les résolutions.

C'est logique au fond. Et vu la taille des config DNS, l'espace mémoire occupé est infinitésimal.

Peux-tu me dire comment je peux vérifier ce qui est chargé sur la ram ? (une commande linux je présume)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je n'en sais rien, je demande. J'ai eu deux réponses différentes, table DNS stockée en RAM et table DNS stockée sur disque dur. J'ignore la taille d'une table DNS. Mais j'imagine que si ce n'est pas trop gros, les dev ont prévu de travailler en RAM.
(Pour la Freebox révolution, j'ignorais que la box routeur avait un disque dur.)
Accès en RAM et hdd sont très différents en temps d'acces, par contre, si je comprend bien votre propos, peu importe que ce soit en hdd ou en RAM vu qu'au final ces deux temps sont négligeable devant le temps d'acces global de la requête vers l'exterieur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au départ, la table est stockée sur le DD mais lorsque le NAS est allumé, elle est probablement chargée en RAM si j'en crois PiwilLAbruti. Par contre, je n'ai pas trouvé le processus bindd sur mon NAS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins @PiwiLAbruti sur ce qu'il dit, c'est dans la ram, et temps bien même si cela était sur les disques, s'ils ne sont pas en hibernation, le temps d'accès ce compte en milli secondes, bref c'est transparent à l'utilisation dans tous les cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites