This site uses cookies! Learn More

Ce site utilise des cookies !

En continuant à utiliser ce site, vous vous engagez à nous permettre de stocker des cookies sur votre ordinateur.

 

Si nous utilisons des cookies et retenons des données anonymes, c’est pour nous aider à mieux gérer notre mesure d’audience, aider nos partenaires commerciaux à nous rémunérer et nos partenaires publicitaires à proposer des annonces qui vous correspondent.

 

Grâce à ces cookies, le forum est en mesure de savoir qui écrit un message et utile pour le système d'authentification.

 

En cliquant sur « J'accepte », vous acceptez l'utilisation par NAS-Forum de cookies publicitaires et de mesure d'audience fine.

[TUTO] Installer WordPress sans les paquets SYNOLOGY


Messages recommandés

Bonjour,

les paquets WordPress disponibles avec nos NAS Synoogy (DSM 6) permettent de simplifier la mise en place d'un site web sur la base de ce CMS.
Les procédures associées automatisent les différents liens techniques entre les briques logicielles requises.

Cependant, les dépendances associés (version PHP, serveur apache) peuvent en dérouter certains, soucieux de  :

  • disposer d'une version PHP à jour
  • éviter une couche logicielle supplémentaire pour le serveur web sachant que nos NAS fonctionnent nativement sur serveur web NGINX.

Ce TUTO est fait pour :

  • permettre une installation manuelle de WordPress
  • sur la base du serveur natif installé sur nos NAS (NGINX)
  • sans recourir (autant que possible) à d'autres paquets tels que PhPMyAdmin pour les éléments requis en lien avec la base de données MariaDB 10

PRÉ-REQUIS

Quelques connaissances techniques générales sur

  1. le CMS wordpress (composants techniques, installation et fonctionnement général)
  2. quelques notions Linux (en shell) pour passer des commandes en accès SSH
  3. quelques notions SQL pour créer les éléments requis (user privilèges et base de données) pour l'utilisation du CMS WordPress
  4. disposer d'un utilisateur associé au groupe administrator pour passer les commandes citées
  5. et bien sur.. d'un NAS Synology sous DSM 6 et > (version utilisée pour la création du tuto - DSM 6.2.2-24922 Update 4)
  6. de notions avancées dans le paramètrage et l'administration de son NAS (sécurité et certificat)

Par ailleurs, il  est entendu que :

  • un NDD (en propriété directe  - chez un registar comme OVH ou autre - ou via un fournisseur gratuit comme Synology -NDD.synology.me par exemple) est créé
  • les ports idoines pour un accès web de l'extérieur sont routés vers le NAS  (à minima 443 et 80)*
  • service WebStation installé, dossier web présent, site web accessible - ie ce qui est disponible sous ce dossier est visible en tant que pages html de l'extérieur  ou à minima via un simple navigateur internet -

(*) Si l'on souhaite accéder au site WordPress depuis l'extérieur. Cf d'autres tutos sur l'accès externe et la sécurité.

Structure , modalités et "AVERTISSEMENTS"

Afin d'éviter un long et très (trop) détaillé sujet, j'ai volontairement limité les actions, inclus des étapes de contrôle  - ie si l'étape -1 n'est pas OK.. inutile de poursuivre... - et des images écrans,  afin de rendre je l'espère,  plus accessible l'ensemble pour le  plus grand nombre,  mais:

  • l'ensemble des actions demeurent sous la responsabilité de celui qui les réalise.
  • une telle installation même si elle n'enfreint pas les licences logicielles de nos NAS Synology ni des composants tiers utilisés, sort du cadre d'assistance potentielle dispensée par Synology.
    en clair en cas de problème y compris sur un autre sujet avec votre NAS, ils peuvent vous demander de revenir en arrière sur cette installation - jamais eu le cas de figure mais ils ont le droit -
  • une mise à jour DSM peut changer certains éléments techniques paramétrés ainsi et "casser" l'installation - là encore, situation pas rencontrée suite à différentes MAJ réalisées.. Mais ça peut arriver

 

Citation

C'est parti !

 

0- PAQUETS A INSTALLER

  • WebStation est installé (sans paramètrage particulier) et à la saisie du NDD de votre NAS (pas de proxy ou dans ce cas il faut un NDD ou sous domaine pour votre site web) vous devez arriver à cette page (ou à minima http://ip_du_NAS)
    20031802153225292816693379.png
     
  • Récupérer la dernière version de WordPress depuis le site https://fr.wordpress.org/download/ déposer ce paquet dans le dossier web du NAS via FileStation.
    Décompresser l'archive - on doit avoir un dossier wordpress à la racine du dossier web.
    (A noter si plusieurs sites indépendants souhaités, on indice le dossier ou on le renomme)

    20031802312825292816693415.jpg

     
  • MariaDB 10 paramètré comme suit
    20031802143925292816693378.jpg
    Avec un mot de passe définit pour root (l'admin de la base de données globale)

     
  • PHP dernière version si pas déjà présent
     
  • Optionnel mais pratique : l'éditeur de texte.
    20031802143625292816693367.png

Par défaut on suppose que les paquets sont installés sur le Volume1 du NAS. (à adapter par la suite si différent)

Sur sa machine (PC sous Windows ou macOS ou Linux)

Terminal pour accéder en mode SSH au NAS ou via un logiciel comme Putty pour Windows.

Pour un accès SSH : 

  1. Admin du NAS
  2. Panneau de configuration
  3. Terminal SNMP
  4. on coche l'accès qui va bien et les paramètres par défaut comme suit (sinon on adapte..)
    20031802524625292816693463.jpg
     

optionnel : un requeteur SQL si vous souhaitez effectuer des requêtes distantes (en réseau local) sur votre Base De données,  par exemple HeidiSQL pour Windows ou Sequel Pro pour macOS

1 - CREER BASE DE DONNEES ET USER

Dans cette étape, via l'accès SSH linux au NAS on entre dans l’interpréteur SQL de MariaDB pour créer la base de données pour WordPress et l'utilisateur administrateur pour cette base.
Les étapes sont des commandes à saisir (les exemples ci-dessous peuvent être copiés mais doivent selon les cas adaptées)
Attention la saisie du mot de passe n'est pas affichée : surveillez votre saisie.

  1. Accès SSH au NAS (via Terminal ou Putty selon la plateforme utilisée)
  2. passage en mode root
    sudo -i

    20031802524625292816693462.jpg

 

  1. Appel de l'interpréteur Mysql de MariaDB
    /usr/local/mariadb10/bin/mysql -uroot -p 

    20031803073625292816693469.jpg
    Le mot de passe demandé ici est celui de root de MariaDB définit sur l'admin du NAS en amont.

  2. Création de la base de données pour WordPress :

    CREATE DATABASE BDmonsite;
  3. Création de l'utilisateur Admin de cette base :
    CREATE USER 'BDmonsite_admin'@'localhost' IDENTIFIED BY 'MAJmin&123';

    BDmonsite_admin est le nom de cet utilisateur
    autorisé en local (localhost) ie depuis le NAS lui même
    avec MAJmin&123 comme mot de passe -
    Il faut respecter les exigences de mot de passe MariaDB  8 caractères Maj Min chiffres et symbole.

  4. On donne les droits d'administration à cet utilisateur sur la base concernée :
    GRANT ALL PRIVILEGES ON BDmonsite.* TO 'BDmonsite_admin'@'localhost';
  5. Maintenant, pour que les nouveaux droits attribués soient pris en compte, il est nécessaire de lancer la requête FLUSH.
    FLUSH PRIVILEGES;
  6. [ Optionnel ] Vérifier la prise en compte des paramètres passés :
    SHOW DATABASES;

    20031803263025292816693519.png
     

    SELECT User, Host FROM mysql.user;

    20031803263025292816693520.png

  7. [optionnel +] créer un super utilisateur pour une utilisation sur réseau local via un requeteur SQL
     

    CREATE USER 'supermoi'@'192.168.1.%' IDENTIFIED BY 'MajMin#&987aliasroot';

    Utilisateur 'supermoi' avec mot de passe 'MAjMin#&987aliasroot' autorisé depuis le réseau local. (A adapter selon le masque réseau chez vous - peut être limité à une IP ou ouvert au grand vent par % seul)

    Lui donner les droits complets

    GRANT ALL PRIVILEGES ON *.* TO 'supermoi'@'192.168.1.%';

    On confirme

    FLUSH PRIVILEGES;
  8. On quitte MySql de MariaDB
    exit

 

2 - Créer l'hôte virtuel dans WebStation

Admin du NAS, WebStation

  1. Vérification paramètrages PHP  dernière version et  serveur web NGINX
    20031802143925292816693376.png
  2. Adaptation du paramètrage PHP, on modifie le profile par défaut
    20031802143825292816693375.png
  3. On s'assure que le cache PHP est activé ainsi que les plugins requis. (merci @Mic13710)
    )20040310241725292816722760.jpg
  4. Puis, on adapte le profil PHP pour certains items
    Sauf cas particulier pour un thème avancé ou si plusieurs sites WordPress, on peut dans ce cas, pour chaque hôte, spécifier le profile PHP utilisé.
    Il faut préciser le port et le chemin de la pile TCP utilisée par PHP pour MariaDB.
  • Paramètres PHP
  • Modifier le profil par défaut
  • Onglet coeur
  • filtrer sur mysqli
  • saisir les valeurs (selon paramètrage MariaDB sur NAS)
    • mysqli.default_port –> 3307
    • mysqli.default_socket –> /run/mysqld/mysqld10.sock
      20031803593425292816693550.png
  1. Création de l'hôte virtuel pour le site utilisant WordPress
    20031802143825292816693374.png
    monsite.fr représente le NDD ou sous domaine pour accéder au site wordpress.
    Pour le serveur c'est NGINX et pour PHP le profile par défaut paramètré.
    Pour l'accès en SSL :
    - HSTS pour la couche SSL (suppose un certificat associé)
    Optionnel
    - HTTP/2 pour limiter l'usage de la bande passante (- vaste débat, longtemps décrié et sujet à des failles de sécurité aujourd'hui corrigées -)

A Vérifier :

En théorie DSM vous informe que pour gérer cet hôte virtuel le groupe http doit passer en écriture sur le dossier web. Si ce n'est le cas vérifier ce point dans l'administration du NAS.
Requis si vous souhaitez pourvoir faire une MAJ de votre CMS et de ses plugins automatiquement  (en cas contraire il faut mettre en place un lien ftp)

20040412294825292816724263.jpg

 

 

3 - Mise en conformité du certificat SSL avec le NDD utilisé pour le service web.

Lors de la création de l’hôte virtuel, le certificat par défaut du NAS est associé.
Si le NDD du site est différent du NDD du NAS il faut associer le certificat SSL en conséquence. (suppose qu'il est créé...)

  1. Admin du NAS
  2. panneau configuration
  3. sécurité
  4. onglet certificat
  5. Configurer
  6. associer site avec son certificat
    20031802143825292816693373.png

i.e : mon nas est mondomaine.com, mon site web siteweb.mondomaine.com. Mon certificat mondomaine.com est associé à siteweb.mondomaine.com. Dans la sécurité j'associe le bon certificat avec le bon domaine.
Le siteweb n'apparait ici que si l'hôte virtuel est créé en amont.

 

4 - Adaptation spécifique pour WorpRess et serveur NGINX

Afin d'éviter la mauvaise getion des erreurs 404 sur WordPress et autoriser le changement des permaliens, il faut ajouter manuellement un fichier de configuration NGINX dans un dossier créé par WebStation.

a) Création du fichier

a-1)) Copier le texte suivant : (ou récupérer le ici)

location /{
  try_files $uri $uri/ /index.php?$args;
}

a-2) Connexion au NAS,

  • Editeur de texte,
    20031805191825292816693645.jpg
  • Fichier Nouveau fichier
  • enregistrer format text codage UTF8 sous le nomdans le dossier web du NAS
    user.conf.wordpress-permalink

    20031805191825292816693644.jpg

b) Identification du dossier réceptacle de ce fichier selon les paramètres de WebStation

  • accès SSH au NAS
  • passage en mode root (sudo -i)
    20031802524625292816693462.jpg
  • on localise les dernieres lignes du fichier de configuration concerné :
    tail /etc/nginx/app.d/server.webstation-vhost.conf

    20031805223825292816693649.jpg
    Dans cet exemple le chemin est : /usr/local/etc/nginx/conf.d/3c616e71-dc68-457e-8d42-ed8428a5c2ba. en lien avec le NDD.COM correspondant au site web créé dans WebStation.

    A noter : si plusieurs sites Virtuels faire la commande MORE ou CAT et localiser selon le NDD concerné par cet hôte virtuel.

c) copie du fichier issu du dossier web vers ce dossier (pour éviter des erreurs on le fait en 2 temps pour s'assurer d'être à destination en 1er lieu)

  1.  se déplacer dans ce dossier
    cd /usr/local/etc/nginx/conf.d/3c616e71-dc68-457e-8d42-ed8428a5c2ba
  2. copier le fichier issu du dossier web dans ce dossier
    cp /volume1/web/user.conf.wordpress-permalink user.conf.wordpress-permalink
    Bien respecter la syntaxe, partant du postulat que le dossier web est sur le volume1
     
  3. [optionnel] Vérifier la présence du fichier
    ls
    20031805341025292816693660.jpg
     
  4. On redémarre le serveur NGINX pour la prise en compte de cet ajout
    nginx -s reload

     

Vous pouvez supprimer le fichier user.conf.wordpress-permalink situé en dossier web.
Vous n'êtes ammenés à refaire cette manipulation que dans le cas où vous
crééer un nouvel hôte virtuel dans WebStation - pour le CMS WordPress- (sinon mettez le de côté mais hors le dossier Web)

5 - Appropriation du dossier wordpress de Web par le groupe http

Le groupe http est le groupe d'autorité du NAS pour le serveur web NGINX (avec droits d'écriture sur le dossier web dans l'admin du NAS). Afin que les mises à jours WordPress puissent se faire, on confirme l'appropriation du dossier concerné par ce groupe (possible via FileStation dans les propriétés du dossier)

Toujours en accès SSH root, saisir les commandes suivantes :

  • Déplacement dans le dossier web
    cd /volume1/web
  • Appropriation des droits sur le dossier et ses sous-dossiers et contenu par groupe et user http.
    chown -R http:http wordpress

Fin de l'accès SSH

  1. On peut quitter le mode SSH (exit 2 fois, - 1x pour la  sortie du mode root, 1 x pour la sortie de l'utilisateur connecté)
  2. Dans l'admin du NAS on désactive l'accès SSH (Admin du NAS, Panneau de configuration, Telnet SMNP on décoche l'accès SSH)

6 - Installation de WordPress

Via un navigateur web, saisir l'adresse du NDD utilisé pour ce site web, on bascule en installation de  WordPress.

Il faut définir

  1. le nom de la base,
  2. l'utilisateur administrateur de cette base
  3. le mot de passe associé

Autant d'informations connues en amont. [ ici BDmonsiteBDmonsite_admin et son mot de passe MAJmin&123 ]

20031806050325292816693726.png

7- Vérifications

Au delà du fonctionnement nominal d'accès au site wordpress ainsi créé, il faut s'assurer que :

Mise à jour possible

Dans WordPress, administration on fait une réinstallation de WordPress PAR Wordpress
20031802143625292816693366.jpg

Modification des permaliens opérationnel

Après avoir ajouté un article
20031802143725292816693369.png
on vérifie qu'on y accède
Puis dans l'admin de WordPress on change le règlage des permaliens et on vérifie qu'on accède toujours à l'article selon la nouvelle dénomination.
20031802143625292816693368.jpg

 

 

Citation

Et voilà !

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • Réponses 85
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Super tuto, avez vous essayer le multisite ? il faut tout d'abord rajouter dans le fichier wp-config.php /* Multisite */ define( 'WP_ALLOW_MULTISITE', true ); puis dans outils, créer un ré

Super merci @DaffY effectivement avec more au lieu de tail j'ai pu trouver mon bonheur more /etc/nginx/app.d/server.webstation-vhost.conf Bonnes fêtes à toi et tes proches et à la com

Hors sujet, mais voici une petite citation qui s'est trouvée vérifiée tout au long de ma carrière : "Il n'existe pas de problème qui ne se trouve résolu de lui même par une absence prolongée de s

Posted Images

Bonjour,

Merci.

Sauf à ce que DSM7 permette une installaiton des paquets avec une dépendance plus en adéquation avec les versions PHP et surtout l'architecture de nos NAS (serveur NGINX).. mais d'ici là...🤨

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@DaffY Bon, je me suis lancé ce matin dans l'installation de WordPress en suivant ton tuto et ça bloque à la validation de WordPress avec le message "Une erreur critique est survenue sur votre site."

J'ai refait toute la manip et j'ai toujours ce message. Seules petites variations par rapport à ton tuto : La dernière version php est la 7.3, j'ai renommé le dossier wordpress dans le dossier web (bien entendu j'ai fait les corrections ad-hoc dans les commandes), et je n'ai pas validé les HSTS et HTTP/2 (mais ça ne change rien si je les valide). Le ndd est dirigé vers l'ip du NAS par le serveur DNS.

As-tu une idée d'où ça peut venir ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je te confirme que les protocoles n’influent pas.

Ton profile php est en rapport avec ta configuration
Port tcp mariadb sur 3307
Mariadb routé au niveau du NAS (casse a cocher qui ne l’est pas par defaut)

Webstation sur profil nginx et php en cohérence
Pas de blocage firewall interne du syno ?

L’installation wordpress est toute bête une instance qui
Vérifie présence php et ses paramètres.
Ensuite vérification bdd sur serveur mariadb
Et ensuite il propose alors de s’y connecter.
Etc..

De ce que je comprend c’est la 1 ère étape qui est ko ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daffy,

Non, pas de blocage parefeu : tous les ports sont ouverts en local.

J'ai créé le wp-config avec mes paramètres à partir du sample, validé le debug, et voilà le message au lancement :

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /volume1/web/wordpress01/wp-includes/wp-db.php:1658 Stack trace: #0 /volume1/web/wordpress01/wp-includes/wp-db.php(631): wpdb->db_connect() #1 /volume1/web/wordpress01/wp-includes/load.php(426): wpdb->__construct('admin', 'Monmdp', 'NomDeMaBase', 'localhost') #2 /volume1/web/wordpress01/wp-settings.php(126): require_wp_db() #3 /volume1/web/wordpress01/wp-config.php(94): require_once('/volume1/web/wo...') #4 /volume1/web/wordpress01/wp-load.php(37): require_once('/volume1/web/wo...') #5 /volume1/web/wordpress01/wp-blog-header.php(13): require_once('/volume1/web/wo...') #6 /volume1/web/wordpress01/index.php(17): require('/volume1/web/wo...') #7 {main} thrown in /volume1/web/wordpress01/wp-includes/wp-db.php on line 1658

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@DaffY autre point à compléter dans le tuto, les droits en lecture/écriture sur le groupe http. Les droits par défaut sont en lecture seule et ça bloque la mise à jour de WordPress et l'installation des outils et des extensions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Oui, mais normalement, sauf erreur de ma part, à l’installation de webstation et la création d’un hôte virtuel, dsm le propose.

Mais pour que cela soit fonctionnel totalement, il faut que la propriété du dossier et sous dossiers contenant le CMS soit complètement affecté à ce groupe et user http.

Je vais préciser ce point, merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne me souviens pas lors de la création de l'hôte si dsm m'a proposé de donner des droits particuliers au groupe http. Chez moi, le dossier web et le CMS qui s'y trouve sont bien affectés à ce groupe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui @Mic13710 je confirme que selon le NAS je l'ai eu parfois.. parfois pas... 🤨

 

il y a 59 minutes, Mic13710 a dit :

Chez moi, le dossier web et le CMS qui s'y trouve sont bien affectés à ce groupe.

 

Oui c'est bien et c'est ce qu'il faut.
Parfois certains ajoutent manuellement un éléments dans le dossier contenant WordPress...
Du coup ce dernier hérite des droits de l'utilisateur, utilisé lors de cette manipulation de fichier..; Et normalement ils sont supérieurs à ceux de http... Donc, en cas de mise à jour il (http)  n'est pas à même d'écraser/remplacer les fichiers concernés. Voilà pourquoi il faut toujours autant que possible :

  • passer par l'interface web du CMS pour gérer plugin mise à jour etc (par lui même en quelque sorte)
  • ou à défaut passer par FileStation et s'assurer que la propriété du dossiers en réccursivité soit bien affecté à http.

Point de vérification ajouté au tuto. Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Super tuto, avez vous essayer le multisite ?

il faut tout d'abord rajouter dans le fichier wp-config.php

/* Multisite */
define( 'WP_ALLOW_MULTISITE', true );

puis dans outils, créer un réseau soit par domaines

image.png.630c7b0e4dbbb009b4aa84dd6ac1ddde.png

puis recompier les informations dans le wp-config.php et .htaccess

image.thumb.png.8dd38ad697bc35992a92124984e8cfe0.png

vous aurez ainsi accès à l'ajout de sites

image.png.7bbae35230cab0e069da49dc91355a03.png

enfin en théorie, car moi je suis bloqué lorsque j'essaye d'aller sur le tableau de bord mondomaine.com/folder1...

image.png.fe9c912d9bb041fb278a103bf0f6a0e3.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
Personnellement je préfère plusieurs instances indépendantes, cela fonctionne plus simplement et la maintenance est plus aisée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/05/2020 à 08:27, DaffY a dit :

Bonjour,
Personnellement je préfère plusieurs instances indépendantes, cela fonctionne plus simplement et la maintenance est plus aisée.

il y a le pour et le contre, l'intérêt est de centraliser cela dans une seule et même console et de ne pas avoir à update x plugins s fois sur chaque site par exemple 🙂
sans parler du poids de plugins/themes utilisés sur les sites, mais en mode dev une instance unique peut se comprendre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bonjour et merci pour ce tuto bien détaillé.

Je compte me lancer dans l'installation manuelle de Wordpress afin d'importer un site déjà créer auparavant. Plutôt novice en matière gestion de bases de données, sera t'il possible d'importer un wordpress créer et configuré sous wamp et Php My admin ?  L'utilisation d'un sevrver  NGINX me forcera t'elle à tout redévelopper depuis le début ?

Merci pour vos réponses

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Merci pour ce tuto de très bonne qualité !

J'ai juste un petit pbs avec " réinstallation de WordPress PAR Wordpress" :( 

Impossible de passer cette étape. J'ai tout vérifié étape par étape et l'upgrade tourne dans le vide, elle n'est pas prise en compte.

Pourtant je vois bien les fichier Wordpress uploadé sur le NAS (Un DS216+ couplé à un RT2900AC) mais c'est un peu comme si la MAJ ne s'appliquée pas et évidement pas de message d'erreur (Dans le log) :(

Je sèche un peu ! 

Quelqu'un a-t-il déjà eu ce pbs ?

 

Merci par avance de votre aide !!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour et merci pour ce tuto bien détaillé.


Merci.


Plutôt novice en matière gestion de bases de données, sera t'il possible d'importer un wordpress créer et configuré sous wamp et Php My admin ?  L'utilisation d'un sevrver  NGINX me forcera t'elle à tout redévelopper depuis le début ?


L’importation de la base est possible, et l’utilisation de Wamp ne doit pas gêné. Que ce soit sur NAS ou ailleurs chez un hébergeur tout est question de parametrage.

Serveur nginx = brique serveur web
Serveur php = moteur logiciel
WordPress = conteneur

Merci pour ce tuto de très bonne qualité !
J'ai juste un petit pbs avec " réinstallation de WordPress PAR Wordpress" :( 
Impossible de passer cette étape. J'ai tout vérifié étape par étape et l'upgrade tourne dans le vide, elle n'est pas prise en compte.

Merci.

Sûrement un reliquat de droits unix /Linux sur un ou plusieurs fichiers ou sous dossiers.

Normalement un passage par file station et reaapropriation des droits au groupe et user htt devrait suffire....mais j’ai pu déjà constater qu’il fallait mieux passer par un accès direct via terminal ssh ou telnet
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour @DaffY,

Je me suis lancé dans l'installation  de Wordpress sur mon DS213+. (rappel, Linux n'est pas ma spécialité 😉)
Mais comme je n'ai pas encore de nom de domaine, je me suis dit qu'il serait possible de fonctionner en local juste pour tester dans un premier temps.

Au début j'ai bien la page Webstation qui s'affiche normalement sur l'adresse locale de mon Nas et je suis la procédure jusqu'à la création de l'hôte virtuel.
Là comme je n'ai pas de NDD à mettre, je tente "basé sur le port" et j'indique des valeurs de port à coté. (par exemple 12345 et 12346)

Puis je suis tout le reste de la procédure sans problème jusqu'au chapitre 6, installation de Wordpress.
Là sur mon navigateur je mets l'adresse: http://192.168.0.XX:12345  ou  https://192.168.0.XX:12346  mais je tombe toujours sur une erreur 403,
et n'atteins jamais la page d'installation.

Une petite idée pour m'aider ?

Edit: je viens d'essayer par le virtual host basé sur le nom, avec un nom de domaine fourni par Free (en freeboxos.fr), ouvert les ports, vérifié le certificat, et je tombe toujours sur l'erreur 403,
en http ou https...
J'ai pourtant bien l'accès à DSM, avec le bon port, depuis ce même nom de domaine.


Edit 2: Problème résolu. Je ne sais pas ce qui s'est passé mais le dossier Web\Wordpress était vérolé.
Tous les sous-dossiers bien que présents étaient vides. OK après recopie.
Je confirme que le virtual host de Webstation, basé sur le port, fonctionne en local.
Installation de Wordpress à suivre...
 

Modifié par jacaj
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/05/2020 à 15:49, lamberts a dit :

Super tuto, avez vous essayer le multisite ?

il faut tout d'abord rajouter dans le fichier wp-config.php


/* Multisite */
define( 'WP_ALLOW_MULTISITE', true );

puis dans outils, créer un réseau (...)

Merci Lamberts pour cette alternative qui sied plus à mes connaissances / motivation.

Après modif' du wp-config.php, on a bien un nouveau sous-menu "Création du réseau" dans le menu "Outils"

Mais chez moi, voici ce que ça donne :

Citation

Comme votre installation de WordPress n’est pas récente, les sites de votre réseau doivent utiliser des sous-domaines. Le site principal d’une installation en sous-répertoire devra utiliser une structure de permaliens modifiée, ce qui pourrait potentiellement casser vos liens existants.

wordpress-multi.thumb.jpg.96a06d7d01f928ea6547fb5d0f663c11.jpg

Or, je dispose à la base/actuellement d'un site worpress que j'ai installé depuis le centre de paquets, et dont j'ai (laborieusement pris) le contrôle total, avec notamment des permaliens modifiés / personnalisés (via les options proposées nativement).

J'hésite donc grandement à cliquer sur "Installer" !!
As-tu une idée ? Au fait, as-tu solutionné ton propre problème ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.